Comment se protéger de l’usurpation d’email ?

L’innovation de la technologie et le besoin de faciliter les communications ont incité entreprises et différentes institutions à utiliser des applications de messagerie classiques. Pourtant, ce moyen ne s’avère pas être le plus efficace en terme de sécurité. De plus, les attaques cybercriminelles telles que l’usurpation d’email sont de plus en plus fréquentes selon les chiffres avancés par le site dédié aux pré-plaintes sur la cybercriminalité. En effet, en 2019, près de 100 000 personnes ont été victimes des hackers, en particulier via l’utilisation de messageries standard pour l’échange de données sensibles. Institutions et entreprises des industries réglementées, Pronto! vous propose une solution durable et sécurisée.

Comprendre comment prévenir l’usurpation d’email

Redoubler de vigilance en informatique : une expression devenue tellement populaire que certains en oublient son sens. Bien évidemment, cette phrase ne signifie rien tant que les processus pour y parvenir ne sont pas explicites. Il est donc vital de comprendre en premier lieu comment les hackers lancent leur cyberattaque afin de pouvoir se protéger.

Le Spoofing

Le spoofing est une technique utilisée par de nombreux malfaiteurs pour piéger un utilisateur et lui voler des données personnelles et confidentielles. Ils procèdent en usurpant l’identité d’une personne. Dans ce cas, le destinataire pense recevoir le message d’une personne connue, répertoriée, et ne se doute à aucun moment de l’attaque cybercriminelle.

L’usurpation du nom

Les personnes cible de ce genre d’attaque sont celles tenant un poste à responsabilité. Selon une étude menée par Verizon, la connexion à partir de matériels informatiques comme tablettes ou smartphones fait baisser la garde des utilisateurs face aux arnaques. Le hacker compte ainsi sur le fait que le destinataire sera occupé et ne vérifiera pas l’adresse mail associée au nom. Le destinataire reçoit donc un message venant par exemple de Google, demandant l’identification pour confirmer un compte. Pourtant, une simple vérification permet de voir que l’adresse associée au nom peut être [email protected]

L’usurpation de nom de domaine

Des hackers utilisent des outils sophistiqués pour leur attaque cybercriminelle, ce qui peut les amener à effectuer des opérations complexes et non redoutées des utilisateurs. L’usurpation de nom de domaine est une technique employée afin de pousser le destinataire à suivre un lien qui mène vers une fausse page web. Le destinataire peut par la suite saisir des données personnelles sur le site en question, données qui seront utilisées par les malfaiteurs à des fins frauduleuses.

L’usurpation de domaine voisin

Connaissant les habitudes des internautes et les fatigues liées à la lecture sur l’écran, les hackers en profitent pour usurper un nom de domaine en affichant un nom très proche. En rajoutant un s ou un e, détail qui n’est toujours pas évident à repérer, ils envoient un message à un destinataire pour lui faire croire que l’email est légal.

Comment procéder pour ne pas se faire usurper son email ?

Sachant comment vous pouvez vous faire arnaquer, il est plus facile d’user de prudence. Ainsi, le meilleur moyen pour une entreprise ou une institution reste l’utilisation de messagerie sécurisée et de cloud privé. Pronto! est une solution parfaite pour réduire le risque d’usurpation d’email.

Utilisation de l’application de messagerie sécurisée Pronto!

Une telle application est plus sûre étant donné que le niveau de sécurité est plus élevé pour le transfert des données. Ceci est dû à plusieurs facteurs :

  • utilisation de son propre protocole ;
  • mises en place d’opérations sécurisées comme l’autodestruction des messages après un certain laps de temps ;
  • le moyen de déchiffrement comme le chiffrement de bout en bout.

Utilisation d’un cloud privé pour se protéger de l’usurpation d’email

Un cloud privé n’est accessible que depuis un réseau internet privé, ce qui réduit le nombre de personnes ayant accès à ce réseau. Le niveau de sécurité est élevé, d’où la préférence des entreprises pour l’utilisation de cloud interne. Les pare-feux et les hébergements internes évitent que des acteurs externes tels que les fournisseurs et les partenaires aient accès aux données sensibles.

Prendre l’habitude d’effectuer une vérification à chaque réception de mail

A chaque réception de mail, pour ne pas tomber dans le piège de l’usurpation d’email, pensez à :

  • vérifier qui est le destinataire. Un seul caractère différent suffit pour tomber sur une mauvaise personne et dévoiler ses données personnelles ou données d’entreprise à des malfaiteurs. Le meilleur moyen d’éviter le spoofing est d’user de vigilance sur les emails comportant les lettres l par exemple, pouvant être facilement remplacées par un i majuscule : l’illusion est parfaite, comme sur Google et GoogIe avec un i majuscule.
  • vérifier l’adresse mail associée au nom, surtout quand c’est un mail venant d’un supérieur qui ordonne un virement ou demande des informations de grande importance sur la société. Souvent, les hackers effectuent leurs attaques en usurpant l’identité d’un supérieur hiérarchique.
  • examiner le nom de domaine. Comme avec les faux destinataires, le nom de domaine peut être proche mais erroné. Par exemple, au lieu d’écrire societejenny.com, ils peuvent mettre socieetjenny.com à la place.

Sécurisez tous vos échanges et transferts de données grâce à l’application Pronto! sécurisée. Vous pouvez essayer cette solution quelque temps avec un compte démo pour vous faire une idée.

You may also like