Comment se protéger du spoofing ?

Le mot spoofing est souvent entendu dans le langage des messageries. Il s’agit d’une usurpation d’identité utilisée depuis longtemps par les cybercriminels afin d’atteindre les messageries de leurs cibles : banques, assurances, compagnies de transport ou aériennes, institutions publiques… Mais comment se protéger du spoofing de manière fiable? Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour ne pas tomber dans le piège des ces malveillants, tout en protégeant considérablement vos données les plus confidentielles.

Le spoofing et le phishing : quelle est la différence ?

Il est intéressant de connaître les différents types de cyber attaques pour pouvoir les contrer. Et phishing et spoofing semblent être les mêmes. Pourtant, le phishing ou hameçonnage est une escroquerie que les hackers envoient à leurs cibles sous forme de source fiable. Leur but est de pousser leur cible à ouvrir le fichier grâce à une ruse que les pirates utilisent, et une fois que la victime cliquera sur le lien, il endommagera son réseau informatique.

Dans le cadre du spoofing, les pirates usent d’une fausse identité sous toutes ses formes afin de mettre en œuvre leurs actions malveillantes.

Les types de spoofing

Afin de mener leurs attaques, les pirates informatiques usent de plusieurs types d’usurpation d’identité par différents canaux. Voici quelques-uns des plus courants.

Usurpation d’identité de l’appelant

Ici, il s’agit d’un appel entrant automatisé donnant l’impression que l’appel provient d’une région spécifique ou simplement d’un numéro de confiance. Dès que le prospect décroche, l’attaquant fait tout pour convaincre la personne au bout du fil de divulguer des informations importantes. L’usurpation d’identité de l’appelant peut ainsi être usurpée pour envoyer des messages indésirables ou falsifiés.

Se protéger du spoofing des adresses IP

Dans ce cas, les cybercriminels ne s’attaquent pas aux humains, mais principalement aux systèmes informatiques au niveau d’Internet. Les adresses IP sont une suite de chiffres indiquant la localisation de votre appareil aux autres machines environnantes. Quand un cybercriminel utilise l’usurpation d’adresse IP (Internet Protocol), il vise l’un des protocoles de base du Web.

Il existe de nombreux réseaux fermés qui sont configurés pour autoriser uniquement les paquets à partir d’une plage d’adresse IP pré-approuvée. Cette méthode de sécurité permet d’éviter que des appareils inconnus ne pénétrent à l’intérieur. Les cybercriminels dissimulent leur propre identité ou se font passer pour une source fiable afin de tromper le réseau sécurisé et l’infiltrer.

Le spoofing des adresses IP est particulièrement populaire dans les attaques des réseaux distribués (DDoS). Le pirate informatique alourdit le réseau en l’inondant de trafic entrant. Grâce à ce trafic à plusieurs sources, il sera plus difficile pour le réseau de répondre à la cible.

Se protéger du spoofing d’e-mail

Le système du courrier électronique, ouvert aux utilisateurs pour recevoir ou envoyer facilement des messages, est assez vulnérable : il donne de nombreuses possibilités aux acteurs malveillants d’arriver à leurs fins. L’usurpation d’e-mail peut causer certains dégâts dans les entreprises comme les banques et autres institutions. Les pirates se font passer pour des partenaires ou des cadres supérieurs à l’aide d’une adresse falsifiée, pour tenter d’obtenir des informations privilégiées sur les destinataires.

Le spoofing d’e-mail : comment s’en protéger ?

En général, ces signes courants peuvent vous aider à contourner les attaques d’usurpation d’e-mail :

  • Les salutations génériques initiées par « cher client » ou s’adressant à votre nom d’utilisateur de votre messagerie
  • Les domaines de messagerie générique
  • Les demandes d’informations personnelles via votre boîte de messagerie
  • Le typosquatting ou brandjacking
  • Les pièces jointes étranges

Toutes ces informations ne sont pas censées être demandées dans votre boîte mail. Si un collaborateur souhaite prendre contact avec vous, il s’adressera directement à vous et non pas par votre messagerie. Alors méfiez-vous !

La meilleure manière de se protéger contre le spoofing

Aucune entreprise n’est à l’abri des pertes de données puisque les risques liés aux messageries malveillantes et usurpées évoluent constamment. De ce fait, un certain effort est utile pour éviter les tentatives de spoofing. Afin de protéger votre entreprise, voici quelques recommandations :

  • Méfiez-vous des pièces jointes étranges avec des extensions de fichier inhabituelles
  • Pensez à changer vos mots de passe de temps en temps
  • Dissimulez votre adresse IP à chaque fois que vous connectez sur Internet
  • Vérifiez avant de cliquer sur les liens que vous recevez
  • Appelez pour confirmer une demande
  • Optez pour une messagerie sécurisée : les attaques d’usurpation d’identité peuvent arriver à tout le monde, mais grâce aux applications de messagerie sécurisée, vos données les plus sensibles seront loin des menaces.

Les grandes entreprises sont invitées à opter pour la messagerie sécurisée vu qu’elles ne peuvent utiliser les messageries publiques habituelles telles que Gmail, Outlook ou encore Whatsapp, etc. Sensibiliser les employés est aussi une autre alternative pour esquiver les usurpateurs. En les formant régulièrement sur les points à rechercher lors de l’analyse de leur boîte de messagerie, il sera plus facile pour eux d’identifier rapidement les potentiels e-mails malveillants.

Pour en savoir davantage sur ces applications de messagerie sécurisée, n’hésitez pas à prendre contact avec notre entreprise pour la tester gratuitement. Bien que nous soyons une enseigne américaine, nous sommes implantés en France et soumis à la législation française. Pour être au plus proches de nos clients.

You may also like