Réception d’un e-mail : adoptez les bons réflexes !

Réception d'un e-mail

Les boîtes de messagerie professionnelle sont souvent de grandes cibles d’attaques informatiques de sorte que la vigilance doit être constamment de mise. Tout comme il est facile de mettre un faux nom d’expéditeur sur une enveloppe, il en est de même de se faire passer pour quelqu’un d’autre sur un courriel. Face à ce fait, certain nombre de bons réflexes est à adopter à la réception d’un e-mail suspect.

Se méfier du nom de l’expéditeur

En recevant un courriel, c’est une erreur d’avoir une confiance aveugle sur le nom de l’expéditeur. En effet, dans cet outil de messagerie public, tout le monde peut se faire facilement passer pour quelqu’un d’autre. Il est préférable d’être toujours attentif ou alerte quant aux indices pouvant faire douter sur l’origine réelle de l’e-mail. Ce peut être notamment le cas lorsque le nom de l’expéditeur ne correspond pas au message reçu ou que le texte comporte une incohérence tant sur le fond que sur la forme. Il faut d’autant plus redoubler de vigilance quand le message comporte des liens url ou des pièces jointes. À savoir que plus de 90 % des tentatives d’attaque informatique se font à travers les emails. Dès lors qu’un doute se présente, il est plus judicieux de contacter directement l’interlocuteur pour s’assurer de la provenance effective du message.

Réflexe à avoir sur d’éventuels liens ou pièces jointes reçus

À la réception d’un e-mail douteux, éviter surtout de cliquer immédiatement sur d’éventuelles pièces jointes envoyées par l’expéditeur. Celles-ci peuvent en effet contenir des espiogiciels ou des virus susceptibles de s’attaquer directement à l’appareil. C’est souvent par leur intermédiaire que les pirates finissent par avoir accès à l’ordinateur. Ainsi, bien avant d’ouvrir sur le document, il est essentiel de s’assurer que l’entreprise ait installé sur le poste un antivirus, et que celui-ci soit bien activé et mis à jour. L’appareil doit être envoyé pour un contrôle, à partir du moment où il a un comportement anormal, notamment lorsqu’il fonctionne trop lentement ou qu’il affiche un écran blanc sporadique.

À l’instar des pièces jointes, il est également recommandé de ne jamais cliquer directement sur les liens url contenus dans le courriel suspect. À la place, un bon réflexe consiste préalablement à faire passer la souris au-dessus du lien en question. Cette opération permettra d’avoir un aperçu sur l’adresse du site de destination de façon à pouvoir vérifier s’il correspond effectivement au message envoyé. Si ce dernier s’avère douteux ou qu’il ne correspond pas au texte du lien, éviter surtout de cliquer dessus. À la limite, il est préférable de taper manuellement l’adresse envoyée sur la barre de recherche du navigateur.

Se méfier des demandes d’informations confidentielles

Une des principales erreurs à éviter est également celle de répondre à des demandes d’informations confidentielles sur les emails professionnels. Par informations confidentielles, on entend surtout les mots de passe, les codes PIN et les coordonnées bancaires.

Garder en tête que les demandes légitimes et réelles sur ces informations ne s’effectuent jamais par courriel électronique. Là encore, si le doute plane, il est préférable de se mettre en contact direct avec le correspondant légitime et confirmer l’objet du mail. En effet, il est fort possible que le destinataire soit victime d’une tentative de filoutage ou phishing. Les personnes malveillantes utilisent en effet cette technique en usurpant notamment l’identité d’une tierce personne ou d’un site quelconque. Le but est évidemment d’utiliser les informations ainsi reçues à des fins malveillantes. Dans cette optique, il faut notamment se méfier des messages de type :

  • Chaîne de lettres
  • Pyramide financière
  • Porte-bonheur
  • Appel à solidarité
  • Alerte virale

Même en connaissant l’expéditeur de ces messages, il est préférable de les relayer.

Prêter attention à la qualité du texte

Dans la plupart des cas de tentatives de filoutage, le corps du texte est rarement de bonne qualité, notamment concernant l’orthographe et la tournure des phrases. C’est surtout le cas lorsque les tentatives en question viennent de l’étranger et que le travail de traduction incombe à un logiciel. Tous caractères accentués mal retranscrits doivent de ce fait alerter le destinataire. Néanmoins, il demeure important de redoubler de vigilance étant donné que plusieurs tentatives emploient désormais un français correct.

Miser sur un bon paramétrage du logiciel de messagerie

Pour prévenir toute attaque informatique, certaines précautions doivent être prises par les utilisateurs de boîte de messagerie professionnelle. Celles-ci ont trait d’une part à la mise à jour du logiciel de messagerie. D’autre part, l’intéressé doit prendre soin de désactiver la prévisualisation automatique des courriels tout comme l’exécution automatique des plugins, des ActiveX et des téléchargements.

Pour des échanges encore plus sécurisés, n’hésitez pas à essayer notre application de messagerie sécurisée. Celle-ci possède un cloud privé pour les entreprises des industries réglementées, lesquelles ne peuvent faire appel aux messageries publiques en raison du caractère sensible de leurs données.

You may also like