Qu’est-ce qu’un malware ? Et comment l’éviter ?

Hackers, cyberattaque et malware sont des termes qui font désormais partie de notre vie dès lors que l’on utilise régulièrement les services d’internet. Ceux-ci sont tous des menaces à notre sérénité, aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle. En plus de perturber le fonctionnement normal de nos appareils électroniques, ils peuvent aller jusqu’à dérober des informations personnelles ou sensibles. En effet, un malware peut servir pour faire main basse sur des données permettant ensuite de dérober des sommes d’argent ou encore de noircir la réputation d’une entreprise. Pour faire face et se protéger de manière efficace contre ces intrusions, il convient de pouvoir répondre à la question : qu’est-ce qu’un malware ?

Un malware : que désigne exactement ce terme ?

Qu’est-ce qu’un malware ? Le terme « malware » est un anglicisme obtenu par la contraction de deux lexèmes anglais qui sont : MALicious pour malveillant et softWARE pour logiciel. Le mot malware est classé comme un vocable dit « à parapluie » ; ce qui signifie que le terme regroupe plusieurs autres mots désignant un logiciel de même fonctionnement.

Le malware désigne de manière générale un programme malveillant utilisé par les pirates informatiques pour arriver à une fin de cybercriminalité. Installé sur un ordinateur ou un terminal informatique, il agit pour faire dysfonctionner le système de celui-ci. Ce programme peut être de nombreux types et son utilisation dépend de l’intention de l’émetteur. Il peut s‘agir :

  • d’un virus ;
  • d’un spyware ;
  • d’adware ;
  • de ransomware ;
  • d’un cheval de Troie ;
  • d’un keylogger ;
  • d’un rootkit ;
  • d’un cryptojacking ;
  • de vers informatiques, etc.

Comment fonctionne un malware ?

Dans le but de pouvoir reconnaître un malware, il convient de savoir comment il fonctionne. Un tel programme commence par agir une fois que l’utilisateur de l’ordinateur, de la tablette ou du smartphone installe sans le vouloir ledit programme sur son appareil. On précise « sans le vouloir » parce que les hackers emploient diverses techniques pour faire agir un logiciel malveillant sur un système à l’insu de son propriétaire. En effectuant une des actions suivantes, un utilisateur peut ouvrir la porte à l’installation d’un malware :

  • en cliquant sur des liens contenus dans des courriels ou sur des sites non sécurisés;
  • en téléchargeant des fichiers infectés quelque soit le format : mp3, vidéo, pdf, etc.
  • en installant un programme venant d’un fournisseur inconnu ;
  • en consultant des pages web piratées.

Quelques types de malware et leurs fonctionnements

Les pirates informatiques utilisent différentes techniques comme le spoofing pour attaquer leurs cibles. Cette technique est à la source de nombreuses cyberattaques cette dernière décennie. Elle consiste à usurper l’identité d’une connaissance, d’un ami, fréquemment de son supérieur hiérarchique ou encore d’un collègue. Pour y parvenir, les hackers envoient un message demandant au destinataire ses données via une adresse de messagerie dissimulée.

Voici d’autres exemples de malware :

Les ransomware

Installé sur un appareil, ces programmes verrouillent ce dernier et empêchent son propriétaire d’accéder à ses données. Le déverrouillage ne peut s’effectuer que quand les pirates obtiennent de l’utilisateur ce qu’ils veulent : il peut s’agir d’une somme d’argent comme d’un service ou autre.

Notez que toute personne utilisant des messageries standard pour stocker des informations sont menacées par ce type de malware.

Les spywares

Un malware de type spyware réussi à collecter des données sensibles au sujet d’une personne ou d’une entreprise. Les informations comme les données bancaires ou renseignements concernant la société sont envoyés aux hackers, qui peuvent les utiliser ensuite sans que les concernés ne soient au courant.

Le cheval de Troie

Une autre technique utilisée pour que la victime ne se doute de rien est le cheval de Troie. Pensant installer un programme inoffensif, cette dernière ouvre en fait la porte à l’installation d’un malware sur sa machine, qui ralentira son système et créera un dysfonctionnement. Tous les types d’appareils peuvent être touchés.

Comment se protéger face à un malware ?

Depuis 2016, année où le nombre de victimes de cyberattaques a considérablement augmenté, les ingénieurs informaticiens tentent de présenter diverses solutions pour que chaque utilisateur puisse se protéger. L’objectif étant de pouvoir supprimer un malware installé dans son terminal. Voici donc quelques conseils :

Utiliser une messagerie sécurisée

Si vous stockez des données sensibles sur votre ordinateur, le moyen le plus sûr de vous protéger est d’utiliser une messagerie sécurisée. De nombreux chefs d’entreprises et d’institutions réglementées ont opté pour une messagerie sécurisée. Profitant d’un cloud privé et d’une application sécurisée, ils mettent toutes les chances de leurs côtés pour éviter de se trouver à la place des victimes des attaques cybercriminelles par l’installation d’un malware.

Installer un programme antivirus

Tout le monde utilise déjà un antivirus, mais il faut se doter en plus d’un programme puissant permettant d’éliminer les menaces d’un malware. Comme les hackers diversifient leurs techniques et changent régulièrement leurs modes de fonctionnement, il peut être difficile de les suivre via un programme antivirus. Une mise à jour régulière s’impose donc. Par ailleurs, il faut se méfier dès que l’appareil met plus de temps que d’habitude à exécuter un programme ou que l’espace de stockage est plein sans qu’aucune installation n’ait été effectuée.

You may also like