Comment réagir face à une attaque de spoofing ?

attaque de spoofing

L’attaque de spoofing est un des passe-temps favoris des cybercriminels pour commettre leurs délits sans se faire prendre. Cette usurpation d’identité électronique peut attaquer le système d votre entreprise sous diverses formes. Cela peut entraîner des dégâts importants dans le fonctionnement de votre industrie. De ce fait, afin de renforcer la sécurité de votre institution, vous devez mettre en place des solutions, telles que la messagerie sécurisée pour éviter de vous faire attaquer.

Les différents types de spoofing

En général, pour arriver à leurs fins, les usurpateurs s’attaquent à votre système de communication. Il existe plusieurs types d’attaque de spoofing.

L’email spoofing

L’usurpation d’email est l’attaque de spoofing la plus pratiquée par les pirates. Ces derniers procèdent à une attaque par homographe. Ils vont reprendre une adresse email et y changer un détail comme mettre un zéro à la place du O ou un L minuscule à la place du L majuscule. Ils envoient ensuite leurs messages ou SPAM à partir de cette adresse, ou attaquent la sécurité de votre réseau. Votre email peut être, à la suite de cette usurpation, blacklisté.

Le caller ID spoofing

Tout comme pour l’usurpation d’email, les pirates vont déguiser un numéro en faisant croire au récepteur qu’il s’agit d’un appel d’une station différente de sa provenance d’origine. Au cours de l’appel, ils vous demandent des informations confidentielles comme numéro de sécurité sociale, mots de passe ou encore coordonnées bancaires.

Le website spoofing

Cette attaque de spoofing vise à usurper l’identité d’un site internet en changeant son nom de domaine. Par ce biais, l’attaquant recueille les informations personnelles sur ce dernier. Il va intercepter des courriels en utilisant un compte de messagerie fictif pour les rediriger vers son site. 

Le IP spoofing

L’IP spoofing est un piratage informatique qui consiste à envoyer des paquets d’informations sur Internet à partir d’une adresse IP unique qui n’appartient pas à l’émetteur. L’objectif de cette attaque est d’utiliser l’adresse d’un autre réseau pour bénéficier des services octroyés par ce dernier.

AddressResolution Protocol spoofing

Par le biais d’une attaque du protocole de résolution d’adresse ou ARP, l’usurpateur infiltre un réseau LAN pour faire croire que son ordinateur fait partie de ce même réseau. Il va ensuite recevoir les messages du propriétaire de l’ARP et recueillir toutes ses données, ou les modifier.

Le GPS spoofing

En général, cetteattaque de spoofing est utilisée par les joueurs de jeux en ligne. Il s’agit de changer le GPS d’un appareil pour le positionner dans un autre endroit. Ce piratage peut fonctionner avec les systèmes de navigation de tout véhicule (avions, véhicules particuliers, bus, …).

Le Man-in-the-middle spoofing

L’attaque de spoofing MitM consiste à intercepter les conversations entre l’utilisateur d’un réseau et une application Web. L’objectif étant toujours de récupérer des données personnelles ou d’inciter le propriétaire du compte piraté à effectuer des transferts de fonds. Cette opération peut rassembler à l’usurpation d’email et de site Web.

Le facial spoofing

Pour renforcer la sécurité d’un compte ou d’un appareil, le propriétaire applique le déverrouillage par reconnaissance faciale. Les cybercriminels optent alors pour l’utilisation de modèles de visage 3D sur vos réseaux pour contourner ce système.

Comment savoir si vous avez été victime d’une attaque de spoofing ?

Généralement, l’usurpation d’identité est une action détectable. Il y a différentes questions que vous pouvez vous poser pour constater l’attaque de spoofing. L’entreprise vous demande-t-elle d’effectuer des actions suspectes ? D’effectuer des transferts d’argent inhabituels ou urgents ? De donner vos coordonnées pour réinitialiser un mot de passe ? Si tel est le cas, faites attention ! Il s’agit sûrement d’un piratage. Une entreprise de renom ne vous demandera jamais vos données personnelles par appel, ou par message. Auquel cas, contactez directement la société sur son site officiel.

De plus, les faux sites contiennent des images de mauvaise qualité, signe qu’il s’agit de la copie d’une photo déjà existante ou qu’ils utilisent des informations obsolètes. Observez l’adresse email de l’expéditeur. S’il ne contient pas le nom de l’agence ou si le nom de domaine est .RU, alors il s’agit d’une attaque de spoofing.

Que faire en cas d’attaque de spoofing ?

Si vous faites face à une attaque de spoofing, vous devez entreprendre des actions pour la contrer. A la réception de messages ou de liens étranges, signalez directement le compte. Les entreprises doivent avoir une option de signalisation pour usurpation sur leur site.

Vous pouvez aussi porter plainte pour usurpation d’identité. Dans ce cas, réunissez tous les URL liés aux publications, capturez les messages ou imprimez-les. Demandez à votre hébergeur web les identifications du cybercriminel. Ces données vous seront utiles comme preuve. Enfin, changez vos mots de passe, contactez les administrateurs de vos sites et de vos réseaux pour la suppression des contenus inappropriés.

Restez vigilant et protégez-vous contre toute attaque de spoofing. Faites appel à notre société, spécialisée dans la messagerie sécurisée, pour protéger votre système de communication. Si vous souhaitez tester ce service, nous mettons à votre disposition un compte démo. Vous découvrirez toutes les possibilités et avantages d’un compte de messagerie sécurisée.

Spoofing et phishing : quelles différences ?

spoofing et phishing

Le domaine de la technologie est actuellement en plein essor. Tous les échanges ainsi que toutes les données sont numérisés. Les entreprises ont elles aussi suivi le mouvement et cette digitalisation des entreprises a apporté un grand changement important dans tous les domaines. Toutefois, cette ère numérique n’a pas apporté que des bons côtés aux entreprises. Certaines menaces ont également vu le jour telles que les spoofing et phishing.

Qu’est ce que le phishing ?

Le phishing, également connu sous le nom d’hameçonnage, est une technique utilisée par des hackeurs pour récupérer les données personnelles des personnes victimes. Ces hackers se font passer pour des entreprises ou entités connues pour facilement arnaquer les internautes et ainsi récupérer leurs informations confidentielles. On peut dire que le phishing est littéralement le fait de pêcher des données, et cela se fait sur le web.

Ces personnes, qui se font passer pour d’autres, se servent des logos ainsi que de formats d’e-mails identiques aux vrais pour induire en erreur leurs victimes. Grâce à ces faux emails, ils envoient des liens cachés qui vont rediriger vers leurs pages. Dès que vous entrez vos coordonnées ou que vous effectuez un paiement, vos données sont immédiatement récupérées par ces arnaqueurs. Ces informations récupérées grâce au phishing sont ensuite réutilisées pour leurs affaires malhonnêtes. 

Outre les e-mails, ces usurpateurs font également leurs récupérations de données via les différentes plateformes de messagerie publique. Et pour que leurs arnaques déguisées puissent être encore plus efficaces, ils vont créer une situation d’urgence qui va pousser les gens à prendre une décision rapide et irréfléchie. Et malheureusement, sans prendre le temps d’effectuer quelconque vérification. Il a été constaté que les victimes de phishing sont majoritairement des personnes possédant des noms de domaine.

Qu’est ce que le spoofing ?

Le spoofing, quant à lui, est un terme qui désigne une pratique visant à utiliser une fausse adresse d’émission. Là aussi, les arnaqueurs vont se servir de cette pratique pour se faire passer pour une autre personne ou encore une entreprise et ensuite envoyer des e-mails. Une personne qui tenterait de faire un phishing pourra donc utiliser le spoofing pour parvenir à ces fins malhonnêtes.

Ces cyberattaques consistent toutes deux en des usurpations d’identité. Mais à la différence du phishing, le spoofing peut nuire sans que le hacker soit obligé de récupérer les données personnelles de ses victimes. Ici, aucune récupération ni réception de données ou d’information n’est effectuée. Le spoofing peut donc être utilisé dans le seul but de nuire à une personne. Cela peut néanmoins source d’embrouilles entre la personne dont l’identité a été usurpée et celle à qui l’usurpateur a envoyé le mail.

Pour réussir à se faire passer pour une autre personne, entreprise ou entité, l’usurpateur peut pirater une adresse IP, une adresse URL, une adresse MAC ou encore une adresse DNS. Tout cela pour dire que leurs usurpations d’identité ne se limitent pas uniquement aux courriers électroniques.

Les grands points qui différencient le phishing et le spoofing

Ces procédés frauduleux sont tous deux destinés à voler l’identité d’une personne ou d’une entité afin d’exploiter les informations sensibles à des fins personnelles et lucratives. Malgré la similarité entre ces deux usurpations, il y a deux points flagrants qui les différencie:

  • Premièrement, le spoofing est le fait d’usurper une identité pour parvenir à des fins malhonnêtes : il peut faire partie d’un phishing mais n’en est pas un. 
  • Deuxièmement, le phishing vise à envoyer des courriers afin de récupérer des données sensibles tandis que le spoofing, à envoyer des courriers sans avoir besoin de voler des données. Le phishing est donc obligatoirement suivi d’un vol de données.

Eviter les attaques de spoofing et phishing

Pour éviter de vous faire avoir par les attaques de spoofing et phishing, dans un premier temps, vous devrez effectuer les vérifications de bases nécessaires. Vérifiez que l’expéditeur est fiable et que son adresse est correcte. Vous ne devez en aucun cas communiquer vos données personnelles suite à des e-mails vous demandant de remplir un formulaire nécessitant vos informations personnelles. Si vous recevez des e-mails contenant des pièces jointes non fiables et étrangères comportant des extensions HTML ou EXE, évitez de cliquer dessus. Pensez également à vérifier l’URL des pages sur lesquelles vous vous trouvez avant d’entrer vos informations : les adresses commençant par https sont les plus fiables.

Par ailleurs, sachez que les entreprises possédant des données confidentielles ne peuvent utiliser de messageries publiques. Cela leur est interdit. En tant qu’entreprise, la sécurité de vos données confidentielles devrait être une de vos plus grandes priorités. Pour sécuriser vos échanges ainsi que vos données personnelles, mais aussi pour vous protéger vous du spoofing et phishing ainsi que vos clients, il est conseillé d’utiliser une messagerie sécurisée. Vous pourrez explorer les fonctions et voir par vous-même les avantages de ce type de messagerie proposé par notre entreprise grâce à un compte démo. Notre application de messagerie sécurisée vous propose également un cloud privé ainsi qu’une communication unifiée.