Les différences entre crypto-malware vs ransomware

crypto-malware vs ransomware

Pour mieux vous situer dans une comparaison crypto-malware vs ransomware, il est nécessaire de comprendre le sens et la signification de ces programmes malveillants. Apparus très récemment sur internet, ces derniers causent de graves dégâts dans le quotidien des internautes. Les solutions standards de type antivirus ne sont plus aussi efficaces contre eux. Pour une protection optimisée, d’autres alternatives sont à suivre de près comme la messagerie sécurisée.

Qu’est-ce qu’un crypto-malware ?

Considéré comme l’une des dernières menaces en matière de cybercriminalité, le crypto-malware est de plus en plus craint par les usagers de Windows. Particulièrement fallacieux, il a une capacité à s’alimenter au cycle de processeur d’un ordinateur. Ainsi, il n’a pas besoin de logiciel pour rester actif et faire des ravages. Le crypto-malware, autrement appelé cryptojacking, minage malveillant ou cryptolocker, agit silencieusement ce qui lui permet de faire le bonheur des cybercriminels sur une longue durée.

Le cryptojacking a commencé à envahir les navigateurs web et autres appareils comme les PC, les smartphones et les serveurs en 2017. Son but était de fournir le maximum de profits aux hackers à partir du minage des cryptomonaies. En effet, ces acteurs malveillants creusent la puissance de calcul de cette forme de monnaie numérique pour vous soutirer de l’argent. Notez toutefois que le crypto-malware n’affecte pas tous les usagers de bitcoins et autres cryptomonnaies. Seulement, ceux qui utilisent Windows comme système d’exploitation restent vulnérables à son attaque. Poursuivons ensuite notre comparatif crypto-malware vs ransomware 

Qu’est-ce qu’un ransomware ?

La comparaison crypto-malware vs ransomware renvoie aux deux mots composant ransomware : malware et rançon. Le mot « malware » est l’abréviation de « malicious software », un programme malveillant associé à un logiciel dans le but d’accéder à un ordinateur sans que son propriétaire en soit conscient. Le ransomware est donc défini comme un programme silencieux malveillant ayant les mêmes principes que le malware, se déclinant sous forme de keyloggers, de spyware ou de virus.

Le ransomware est destiné à intercepter des informations sensibles sur la victime. Il se peut que son auteur bloque certains programmes ou vous refuse l’accès à votre ordinateur à moins que vous, la personne piratée, n’acceptiez de payer une rançon. Généralement, cette transaction se fait sous forme de bitcoins. Le refus d’obtempérer aura pour conséquences des problèmes d’accès à votre clavier, à votre PC laptop et peut même aboutir au cryptage de vos fichiers individuels. Seuls les auteurs du ransomware peuvent l’arrêter.

Crypto-malware vs ransomware : fonctionnement

Pour continuer dans cette optique de duel crypto-malware vs ransomware, il est nécessaire de comprendre leur fonctionnement. Le crypto-malware est, pour sa part, réputé pour sa capacité à s’installer dans un système d’exploitation à la manière d’un cheval de Troie. Ce sont souvent les systèmes dont la protection présente des failles qui sont victimes d’une telle attaque : des fenêtres intruses apparaissent à l’écran, vos fichiers se verrouillent,… Pour pouvoir reprendre le contrôle, vous aurez à payer le cybercriminel par cryptomonnaie.

De leur côté, les ransomwarse sont très complexes. En effet, ils connaissent plusieurs modes de fonctionnement et sont en constante évolution. Ainsi, il s’avère très difficile de repérer et même de réparer une infection dans un ordinateur en l’absence de solutions de sécurité efficaces. Certaines variantes imitent les fichiers Word ou PDF associés à une commande ou une macro et vous demandent l’exécution de quelques opérations supplémentaires. À la fin, ce sont vos fichiers stratégiques ou externes qui en pâtiront.

Crypto-malware et ransomware : comment se protéger ?

Cette comparaison entre crypto-malware vs ransomware doit aboutir à la compréhension des solutions de protection existantes. En cas d’attaque de crypto-malware, vous ne pourrez que bloquer JavaScript dans votre navigateur pour l’interrompre. Autrement, vous devrez installer des programmes spécialisés sur vos navigateurs, c’est-à-dire ajouter leurs extensions sur Opera, Firefox ou Chrome. Le cas échéant, votre ordinateur ralentira en raison de la présence indétectable d’un crypto-malware.

Une infection de ransomware, par ailleurs, est très difficile à traiter. Vous devrez nettoyer votre PC et restaurer vos données précédemment sauvegardées. Mais n’attendez pas de vous faire attaquer pour adopter de nouvelles habitudes comme le tri de vos emails. Dès à présent, pensez à ne surtout pas ouvrir les pièces jointes provenant d’expéditeurs louches. La mise à jour régulière de vos logiciels peut aussi vous être salutaire car le ransomware raffole des logiciels patchés. Enfin, la sauvegarde de vos données sensibles sur des médias externes isolés est à privilégier.

Pour finir cette comparaison entre crypto-malware vs ransomware, il convient de mentionner que l’option messagerie sécurisée est très efficace contre les crypto-malware et les ransomware. Produit par notre société américaine, mais disposant d’un siège en France, ce programme propose une sécurisation optimisée de votre messagerie. Grâce à un cloud privé pouvant regrouper vos données sensibles, vous disposerez d’un coffre fort inviolable pour éloigner toute menace de piraterie. De plus, vous ne craindrez rien en matière d’investigation pour la raison suivante : le programme est soumis à la législation européenne. Vous êtes une entreprise réglementée et souhaitez tester cette solution gratuitement ? Demandez votre compte démo maintenant.

Comment se protéger des crypto-malwares ?

se protéger des crypto-malwares

Valorisé à environ 20 000 dollars la pièce, le bitcoin a vu son attraction s’accroître en 2017. Bon nombre de gens se ruaient vers ce nouvel eldorado, les bien intentionnés comme les personnes malveillantes. La sécurité devient donc un enjeu de taille dans ce monde virtuel : d’elle dépend la réalisation de gains comme le succès (ou non) d’une mission de sécurisation de ses données privées. Dans cette lancée, découvrez tout ce qu’il convient de faire pour se protéger des crypto-malwares.

Crypto-malwares : comment ça marche ?

Avant de comprendre les manières de se protéger des crypto-malwares, il convient de signaler que le crypto-malware ou le cryptojacking est une forme d’arnaque. En d’autres termes, un acte illicite perpétré par des personnes mal intentionnées dans le but de vous soutirer de l’argent. Leur modus operandi se présente comme suit : ils introduisent secrètement un logiciel de cryptolocker dans votre PC pour miner secrètement votre compte cryptomonnaie. À partir de 2018, ce type de hacking avait le vent en poupe.

Une fois l’intrusion validée, à la moindre ouverture d’un email malveillant ou d’une publicité pop-up, le virus s’installe dans votre système d’exploitation. Comme un cheval de Troie, les crypto-malwares essayeront de verrouiller vos fichiers et tenteront d’en infecter d’autres en cas d’inaction. Le hacker se présentera comme le seul capable de stopper ce fléau. En général, ce dernier vous demandera de le payer par cryptomonnaie ou par argent liquide avant de tout remettre en ordre.

Quelles sont les variétés de crypto-malwares ?

Se protéger des crypto-malwares est possible à condition de connaître les différents types de virus de minage. Deux variantes se distinguent pour le moment : le minage de bitcoins sur votre navigateur et le minage de bictoins par adware. Le premier type de cryptojacking se fait par le biais des scripts du site web infecté et sur lequel vous tombez. L’autre est facilité par un logiciel publicitaire intégrant vos programmes ou se présentant comme des lignes de codes dans votre RAM. Vous comprenez donc où doit se situer le point de vigilance!

Aujourd’hui, le monde de l’informatique recense deux crypto-malwares très célèbres. Le premier, Coinhive, est un programme de publicité initialement légitime. Il s’alimentait des ressources du processeur d’un ordinateur à l’occasion d’une opération de minage de cryptomonnaie Monero. Malheureusement, des personnes malintentionnées s’en sont accaparé, au détriment de milliers de victimes. L’autre virus s’appelle RoughTed. Il avait recours aux publicités malveillantes pour obliger les ordinateurs à miner des cryptomonnaies. Le caractère fallacieux de ce programme est difficilement perceptible.

Comment reconnaître une infection par crypto-malwares ?

Pour pouvoir se protéger des crypto-malwares , sachez en reconnaître les différentes manifestations. Le premier indice est la lenteur inhabituelle de votre ordinateur jointe à un ventilateur très bruyant. En effet, lorsqu’un virus de type cryptolocker sévit dans votre PC, il en utilise abondamment les ressources pour miner les cryptomonnaies. Pour en avoir le cœur net, ouvrez le programme « Gestionnaire des tâches » et vérifiez la performance de votre ordinateur. Si vous détectez une performance à 80 ou 90% après la fermeture des programmes, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche.

La surchauffe d’un appareil constitue également un autre critère à prendre en compte dans le repérage d’une infection au crypto-malware. S’ajoutent à cela des problèmes d’accès à une partie de vos fichiers, le blocage de l’écran ou du gestionnaire des tâches lui-même. À l’issue d’une attaque de cryptojacking, votre machine peut connaître une paralysie totale. Par conséquent, vous ou vos collaborateurs n’arriverez plus à accéder aux données importantes de l’entreprise, car ces dernières auront fait l’objet d’un kidnapping virtuel.

Comment se protéger contre les crypto-malwares ?

Les victimes d’une attaque de crypto-malware ont tendance à payer instantanément la rançon demandée par les hackers. Ce qui n’est pourtant pas très rassurant. Car nul ne pourra garantir que l’auteur du virus se contentera d’un seul versement. Sachant que cette pratique lui est bénéfique, à court et moyen terme, il serait capable de vous en demander plus. Si se protéger des crypto-malwares est une nécessité avérée, faites-vous accompagner d’un vrai professionnel lors d’un dialogue avec ces malfrats.

Se protéger contre les crypto-malwares demande de la minutie. Ainsi, vous êtes invité à être très méthodique à l’issue d’une attaque virale de type minage par cryptomonnaie. Plusieurs alternatives s’offrent à vous, comme l’utilisation d’un logiciel adéquat de type crypto shérif ou le recours aux services d’un analyste de ransomware. Les directions les plus prudentes n’hésitent pas à faire appel à des spécialistes de la gestion des données sensibles pour mettre leur trésor numérique en lieu sûr.

Et en parlant de cloud privé, sachez que nous sommes spécialisés dans ce domaine et nous mettons à votre disposition nos offres. Couplées à une application de messagerie sécurisée, celles-ci permettront à toute entreprise avec des données sensibles de se protéger des crypto-malwares efficacement. Notre atout c’est de travailler depuis des années avec de grandes entreprises réglementées et de respecter les législations française et européenne en matière de sécurité des données numériques. Si vous souhaitez vous protéger des crypto-malwares et de tout autre intrusion possible par e-mail, contactez-nous : vous pourrez tester notre offre gratuitement par le biais d’un compte de démonstration.