Comment supprimer un scareware et protéger ses données sensibles ?

Un scareware, également appelé faux antivirus, est un logiciel malveillant. Il est nécessaire de savoir supprimer un scareware pour éviter qu’il n’arrive à infecter votre PC. En effet, ce type de programme va utiliser l’ingénierie sociale de votre ordinateur pour causer un choc, qui va vous conduire à penser à l’existence d’une menace. Ces chocs peuvent prendre la forme de bombardements inquiétants de fenêtres pop up. Vous recevrez alors des propositions pour vous protéger de la menace, des invitations à télécharger des logiciels. Mais ceux-ci seront en réalité des indésirables ! Alors comment détecter puis supprimer un scareware si votre ordinateur en est déjà infecté ?

Les avertissements de menaces sont-ils vrais ?

Pour que l’utilisateur télécharge les logiciels malveillants qui sont présentés sous forme d’antivirus, des fenêtres de pops up sont envoyés. Ces pops up vont vous avertir de la présence de virus. Ces menaces sont-elles réelles ? En réalité, ce qu’il ne faut pas faire c’est précisément de télécharger les anti-virus proposés. Par contre, il se peut que l’ordinateur soit effectivement infecté. Il ne faut donc pas ignorer ces avertissements. Le virus n’est pas celui qu’elles vous signalent mais il est toujours mieux de vérifier afin de trouver la meilleure solution à adopter.

Faire attention aux logiciels qui demandent de l’argent

Il est important de noter que les scarewares réclament vos informations bancaires. Le motif qu’ils invoquent est qu’ils vont vous fournir un programme antivirus homologué qui supprimera le virus « détecté ». Ce qui est tellement erroné. Il faut supprimer un scareware sans n’avoir rien à acheter. Car si vous le faites :

  • Les pirates vous permettront d’accéder de nouveau à votre système temporairement, mais reviendront en vous demandant plus de rançon.
  • Vous leur offrez les informations pour accéder librement à toutes vos coordonnées bancaires. Ils pourront également usurper votre identité.

Résultat : cela va conduire à la présence d’un autre type de virus appelé ransomware.

Mettre en place l’antivirus adapté

Sans que vous ne vous en rendiez compte, il se peut que le scareware ait déjà supprimé ou désactivé votre antivirus. Or, pour pouvoir supprimer un scareware il est nécessaire de mettre à jour l’antivirus, ou de le réinstaller. Vous pouvez par exemple vous procurer Microsoft Security Essentials pour une sécurité optimale. Pour les PC disposant de Windows 10, il suffit d’activer et de mettre à jour Windows Defender pour qu’il fasse son travail. Et si vous n’en n’avez pas, surtout choisissez un bon antivirus.

Comment supprimer un scareware ?

Passer d’abord en mode sans échec

  • Redémarrez l’ordinateur en mode sans échec. Pour ce faire, maintenez enfoncée la touche Maj (ou Shift), puis sélectionner « redémarrer » dans la commande marche/arrêt.
  • Lorsque votre ordinateur va vous présenter les divers choix possibles, sélectionnez l’option « résoudre les problèmes »
  • Cliquez ensuite sur « options avancées »
  • Sélectionnez « options de démarrage » puis cliquez sur redémarrer.
  • Enfin, pour pouvoir connecter le PC à internet, appuyez sur F5.

Supprimer ensuite les fichiers temporaires

Pensez ensuite à supprimer les fichiers temporaires grâce à l’outil « nettoyage du disque ». Pour ce faire, cocher l’option « fichiers temporaires » dans la liste des fichiers à supprimer.

Procéder au scan

Grâce à votre antivirus, vous allez maintenant supprimer un scareware. Le scanner peut agir en temps réel ou manuellement. C’est notamment le cas du Scanner sécurité Microsoft qui est intégré à votre ordinateur. Le mieux est d’avoir les deux possibilités. Procédez d’abord à l’analyse par celui qui se fait à la demande puis celui en temps réel. Si le problème persiste, sauvegardez vos données et procédez à la réinstallation de votre système.

Utiliser des patchs

Une fois que votre système aura pu être désinfecté, il faudra s’assurer que votre système d’exploitation soit mis à jour. En effet, les lacunes liées aux systèmes d’exploitation et aux autres applications vont donner au scareware la possibilité d’infiltrer votre ordinateur. Ainsi, les mises à jour, composées de patchs, vont permettre de pallier à ces différentes lacunes. Les mises à jour régulières permettront de supprimer un scareware.

La meilleure protection est celle en amont

Afin de prévenir leur arrivée et de mieux les identifier pour éviter d’avoir à supprimer un scareware, le mieux est toujours d’adopter les bons réflexes. Pour ce faire, il faut utiliser des mots de passe complexes. Pour chaque programme il faut un mot de passe différent, surtout pour les messageries. Ne cliquez jamais sur l’option « se souvenir du mot de passe ». Par ailleurs, le pare-feu de l’ordinateur doit toujours être activé.

Utiliser une messagerie sécurisée

En 2019, près de 2milliards d’enregistrements de piratage ont été publiés. La messagerie sécurisée est alors devenue une option indispensable afin d’éviter les menaces. Nous en proposons aux entreprises qui traitent des données sensibles comme les banques, les compagnies aériennes, les assurances ou les institutions publiques. Par l’utilisation du chiffrement de bout en bout, les discussions sont brouillées et les messages ne peuvent ainsi être décodés que par l’expéditeur et le destinataire.

Qu’est-ce qu’un scareware ? Définition du scareware

La place qu’occupe la manifestation de différents types de cybercriminalité par le biais de logiciels malveillants comme les malware, scareware et le spyware, devient de plus en plus importante. Plusieurs incidents, d’envergure internationale, ont fait la une des médias en ce premier trimestre 2021. Des données sensibles de Sony Picture ont été divulguées. Des données numériques de plusieurs multinationales comme Home Depot, eBay, JP Morgan, Target ou Ashley Madison ont été volées. TV5 Monde a aussi été victime d’une attaque informatique. Il est primordial de savoir ce qu’il en est de tous ces logiciels et programmes malveillants afin de mieux les prévenir et se protéger de toutes formes de piratage. C’est pourquoi aujourd’hui, nous allons parler du scareware.

Définition détaillée du scareware

Le mot scareware vient de l’anglais « scare » qui signifie effrayer. Un scareware est donc un programme malveillant qui va inciter les utilisateurs à visiter des sites Web qui sont eux aussi infestés d’autres produits malveillants. On le connait également sous le nom de logiciel de tromperie, logiciel de numérisation malveillant ou encore logiciel frauduleux. Grâce à l’ingénierie sociale, il va vous manipuler en créant un choc qui fait peur et qui va vous faire penser à l’apparition d’une menace. Des fenêtres pops up vont alors apparaitre pour vous avertir et ces avertissements vont apparaitre comme étant légitimes. En effet, ils vont dire qu’ils viennent d’éditeurs de logiciels antivirus et que les fichiers de votre ordinateur ont été infectés. Ils proposeront alors eux-mêmes des solutions afin que vous puissiez résoudre ces problèmes. Les avertissements sont si intelligemment réalisés que les utilisateurs, craignant un danger imminent, iront même jusqu’à acheter rapidement un logiciel qui prétendra résoudre le soi-disant problème. En déboursant de l’argent, l’utilisateur va en réalité ouvrir les portes à un autre virus appelé ransomware.

Les scarewares, conçus à des fins précises

La peur que le scareware va faire ressentir à l’utilisateur va le pousser à chercher des solutions. Profitant de cela, il va aussi en proposer. Lesdites solutions vont sembler alléchantes et particulièrement efficaces au vu de la situation. L’internaute va alors cliquer sur la proposition qui va le conduire sur un site où se trouvent en réalité des logiciels malveillants à télécharger. Ces logiciels peuvent être des virus qui vont infester votre ordinateur et qui vont le pirater. Vos données peuvent alors être volées, et les pirates pourront les utiliser à des fins frauduleuses. Puisque les fenêtres présenteront le problème comme très grave, elles vont également vous faire comprendre la nécessité d’opter pour des solutions payantes. Si vous donnez alors vos informations bancaires pour acheter le programme proposé, les pirates pourront les utiliser pour usurper votre identité et, de surcroît, vous voler de l’argent à leur bon vouloir. Ainsi, les créateurs de scareware poursuivent deux buts principaux :

  • Voler des données sensibles afin de les divulguer et de les utiliser comme objet de chantage
  • Voler de l’argent grâce aux informations bancaires

Comment différencier un scareware d’un vrai antivirus ?

Même si certains pop-ups de scareware sont tout de suite douteux de par leurs présentations, la majorité d’entre eux bénéficie d’un design sophistiqué. En effet, ils imitent de manière parfaite l’aspect d’un antivirus authentique. Parfois, ils affichent même des adresses e-mail ou des numéros de téléphone que vous pouvez appeler pour obtenir des conseils. Tout cela est néanmoins un leurre. Les logiciels authentiques d’antivirus ne provoquent pas d’atmosphère inquiétante ou angoissante. Si le virus existe, le logiciel intégré à votre ordinateur ne fera pas que vous avertir : il le supprimera tout de suite. Il est vrai que parfois, certains logiciels proposent des mises à jour payantes, mais ils n’exigent pas de paiement avant de résoudre un problème. Ils vont le résoudre sur le champ. Enfin, un scareware ne cessera de vous envoyer des messages tant que vous ne payerez pas.

Les moyens pour prévenir leur apparition

Comme tous les logiciels malveillants, le meilleur moyen de se protéger contre un scareware est d’avoir un bon antivirus. Plusieurs ont déjà fait leur preuve et s’installent facilement sur un ordinateur. Vous devez cependant le mettre à jour régulièrement pour assurer son efficacité. Cependant, les entreprises qui disposent de données sensibles ne peuvent fonctionner sans l’utilisation d’une messagerie sécurisée.

La messagerie sécurisée, une alternative indispensable

Grâce à des logiciels malveillants comme les scarewares, le gouvernement, des pirates de l’informatique ou même des fournisseurs d’accès internet peuvent intercepter vos messages. Par le chiffrement bout en bout de la messagerie sécurisée, les discussions seront brouillées et seuls l’expéditeur et le destinataire pourront les décoder. Nous offrons une application de communication unifiée et un cloud privé aux entreprises intéressées. Cette solution est la meilleure pour les sociétés règlementées comme les banques, les compagnies aériennes, de transport, les assurances et les institutions publiques. En effet, comme elles gèrent des données sensibles, ces entreprises n’ont légalement pas le droit d’utiliser les messageries publiques. Ces dernières peuvent effectivement être à risque. De plus, étant soumis à la législation française, vous ne ferez jamais l’objet d’investigations comme aux Etats-Unis.