Piratage de compte : comment agir contre cette menace ?

Dans le même registre que le vol, le piratage de compte consiste en la prise de contrôle d’un compte de messagerie sans l’accord de son propriétaire. Les individus qui pratiquent ce genre de vols sont qualifiés de malveillants. Ces derniers peuvent accéder à la messagerie d’une entreprise de plusieurs façons possibles. C’est pourquoi les dirigeants de sociétés se doivent de redoubler de prudence en sécurisant routeurs et autres accès à internet. Car l’utilisation d’un réseau wifi ou d’un ordinateur public peut s’avérer très dangereuse pour les institutions des industries règlementées. Pour prévoir la menace du piratage et protéger votre messagerie, opter pour un mot de passe compliqué ou encore utiliser la messagerie sécurisée Pronto! Ce sont des astuces pratiques et des solutions efficaces que vous devez adopter.

Comment prévoir le piratage de compte ?

Afin d’éviter le piratage de compte, l’utilisation de mots de passe complexes est une première technique de base et accessible à tous. Avec un mot de passe difficile à crypter, les attaquants pourront difficilement dérober des informations personnelles et professionnelles. Les identifiants compliqués évitent l’usurpation d’identité, les transactions frauduleuses ou encore la revente de données appartenant à une industrie règlementée. Par ailleurs, pour ce qui est de l’augmentation de la sécurité, il n’y a rien de mieux que la double authentification. En tant que dirigeant de société, vous ne devez jamais oublier les mises à jour de sécurité. Il est d’ailleurs recommandé de se servir d’un anti-virus à jour ainsi que d’un pare-feu activé.

Si vous souhaitez appliquer des mesures préventives pour le piratage de compte :

  • Évitez de communiquer des renseignements sensibles par messagerie. 
  • N’ouvrez jamais les courriels, pièces jointes ou liens provenant d’un expéditeur inconnu. 
  • Méfiez-vous des sites illicites non précédé de https://. 
  • Et prenez l’habitude de vérifier les informations liées à votre dernière connexion. On peut citer l’adresse du site qui s’affiche, la date et l’heure de la connexion à votre compte par exemple. 
  • Contrôlez systématiquement les connexions anormales. 
  • Et inutile de vous préciser qu’il est plus sécurisé de toujours vous déconnecter après chaque utilisation de votre messagerie.

Comment protéger votre messagerie ?

Le blog Varonis citait 56 statistiques sur les violations de données pour préparer 2020. En voici quelques unes :

  • Une attaque en ligne ou un piratage de compte a lieu toutes les 39 secondes selon l’étude de l’université du Maryland. 
  • Le phishing ou les e-mails frauduleux envoyés par les logiciels malveillants a concerné 62% des entreprises en 2018. 
  • 53 % des sociétés possèdent plus de 1000 dossiers sensibles accessibles à tous leurs employés d’après Varonis. 
  • 93 % des malwares proviennent d’e-mails selon Verizon.

En optant pour la messagerie sécurisée Pronto!, découvrez une solution efficace pour éviter le piratage de compte. Il s’agit d’une application de messagerie vous permettant de jouir d’une communication unifiée. Le tout s’effectue au sein d’un cloud privé pour les entreprises des industries règlementées. Cette solution convient parfaitement aux banques, compagnies aériennes, de transport ou d’assurance, ou encore aux institutions publiques.

C’est également l’alternative idéale pour la messagerie d’un établissement de l’éducation ou de la santé. Avec ce type de messagerie, le gouvernement ou les militaires possédant des données sensibles seront plus sereins. 

Cette proposition évite aux entreprises d’avoir à se servir des comptes de messagerie en ligne comme Gmail, Outlook ou WhatsApp. Elle est soumise à la législation française et européenne : c’est son point fort. De plus, elle ne permet pas les investigations des « Patriot act » et « Cloud act » comme aux États-Unis.

Comment procéder face à un piratage de compte ?

Si vous êtes victime de piratage de compte, signalez le fait au service compétent et procédez à la demande de réinitialisation de mot de passe. C’est la meilleure solution lorsque vous n’avez plus accès à votre compte. 

Dans le cas contraire, vérifiez bien le numéro de téléphone et l’adresse e-mail de récupération à utiliser. La modification de votre mot de passe doit s’effectuer dans les plus brefs délais. N’oubliez surtout pas de prévenir chacun de vos contacts afin qu’ils ne deviennent pas des victimes à leur tour.

Contrôlez les éventuelles publications ou commandes émises au cours du piratage. Scannez l’ensemble de votre système pour enquêter sur la source de l’infection. Prévenez les entités concernées telles que votre banque au cas où vos coordonnées bancaires étaient disponibles dessus. Et ayez le réflexe de porter plainte: les commissariats de police, la brigade de gendarmerie et le procureur de la République du tribunal judiciaire pourront la recueillir.

Pour vous encourager à prendre votre sécurité au sérieux, voici quelques chiffres dévoilés par le site internet www.silicon.fr concernent le piratage de compte et la cybersécurité.

  • Selon le Breach level index de Gemalto, 65 vols de données se déroulent en une seconde.
  • D’après IBM, le taux de succès d’un ransomware atteint les 41 % 
  • Yahoo a avoué qu’il fallait 201 jours pour découvrir une cyberattaque. 
  • Les 3 milliards d’utilisateurs de messagerie doivent se méfier (c’est l’estimation en 2019 d’après le rapport Radicati).

Ne prenez plus de risques et contactez-nous pour vous accompagner dans la sécurisation de vos données et comptes de messagerie. Et profitez du compte démo pour vous assurer gratuitement cela.

Comment lutter contre le spam électronique ?

Le spam électronique dont vous êtes souvent victime est de plus en plus répandu. Qu’il prenne le nom de pourriel dans sa version française ou encore de courrier indésirable, cela désigne le même phénomène, à savoir un message que vous ne voulez pas voir apparaître sur votre messagerie. Si le spam électronique reste généralement inoffensif en diffusant des messages publicitaires, il peut aboutir à des situations plus agressives comme le phishing ou hameçonnage qui cherche à obtenir des données de façon à extorquer des fonds. Le ransomware ou rançongiciel, quant à lui, consiste à introduire un logiciel malveillant dans votre appareil dans le but de l’utiliser, voire de le bloquer. Qu’en est-il de l’évolution du spam électronique ? Quelles sont les méthodes efficaces pour les éviter ? Voici comment notre société vous apporte un soutien optimal pour éliminer toutes les sources potentielles de piratage électronique.

Lorsque le spam électronique prend un essor phénoménal

Grâce à des analyses très précises menées depuis 2005, on est en mesure de quantifier le nombre de spams électroniques reçus dans les boites mails.

Cette première année son taux moyen de spam était de 70% du nombre total des emails. Quatre ans plus tard, on constate un pic à 96% de spams sur les mois de juillet et d’août. Ce sont les botnets, des robots regroupés en réseau pour diffuser des spams électroniques, qui sont largement responsables de cette flambée.

Les années suivantes et jusqu’en 2012, des campagnes pour lutter contre ces réseaux portent leurs fruits. Suite à ces attaques, leur nombre recule mais ils sont plus complexes. Leur taux varie entre 50 % et 60 % en moyenne depuis 2013, mais parfois atteint 70 à 80% du trafic mail.

Leur moyenne pour le 1er semestre 2019 a été évaluée à 65,26%, ce qui reste considérable. C’est dire que cette activité qui consiste à surcharger les messageries des destinataires reste lucrative. Les botnets sont toujours actifs et déploient des nouvelles ressources et outils pour parvenir à vous adresser des spams électroniques. Comment combattre ces envois qui sont chronophages au sein d’une d’entreprise et peuvent déboucher sur des piratages ?

Les premières mesures pour la lutte contre le spam électronique

Ce qui est perfide avec le spam électronique, c’est qu’il peut recouvrir plusieurs formes. Depuis le simple courriel jusqu’au formulaire CTA (Call To Action), les manœuvres pour vous faire réagir sont multiples. Il est difficile de se prémunir contre toutes les attaques. Néanmoins, certaines actions sont indispensables :

  • Utilisez un filtre ou un logiciel anti-spam : il vous permet de limiter les entrées de spam électronique sur votre boîte mail ;
  • Ne répondez pas à un message pour lequel vous ne pouvez pas identifier l’expéditeur ;
  • N’ouvre pas de fichier joint lorsque vous ne connaissez pas l’expéditeur du message. Celui-ci peut contenir un logiciel malveillant ;
  • Restez vigilant lorsque vous remplissez des formulaires d’inscription, voire des jeux concours. Certaines enseignes ne pratiquent pas une éthique optimale quant à la divulgation de vos données. Vous devez avant de vous inscrire sur une liste agir en prévention. Pour une marque, vous pouvez tout à fait rechercher son taux de crédibilité sur internet de façon à vous engager en toute sécurité ;
  • N’hésitez pas à vous désabonner de certaines listes de spam électronique. Cette procédure est un peu fastidieuse mais elle vous garantit de ne plus être sollicité par l’enseigne émettrice de spams électroniques.

Ces actions sont bien sûr à recommander. Elles peuvent s’avérer contraignantes dans le cadre de votre activité. Afin de ne plus être la proie de spams électroniques, vous pouvez faire appel à des professionnels aguerris dans la lutte contre ce fléau qui inonde vos boites de messagerie.

Lorsque l’Amérique débarque dans vos messageries

En tant que banques, compagnies aériennes, transport, assurances, institutions publiques, que ce soit l’éducation, la santé, les antennes gouvernementales, vous ne pouvez pas légalement utiliser les messageries publiques comme Gmail, Whatsapp… sans risquer de divulguer des informations.

De manière à vous prémunir de toute tentative d’intrusion de spams électroniques, nous assurons un service à la pointe de la technologie. Tout essai de manipulation via votre messagerie, de phishing, voire de ransomware est immédiatement identifié et bloqué.

Nous avons conçu à cet effet une application de messagerie sécurisée qui permet une communication unifiée et un cloud privé à destination des militaires et autres administrations ultra protégées.

Étant donné que nous mettons en œuvre une alternative inviolable et hautement sécurisée, nous sommes le partenaire indispensable pour mener votre activité en toute tranquillité. Notre point fort, c’est d’être soumis à la législation française/européenne qui ne permet pas les investigations comme aux Etats-Unis (« Patriot act » et « Cloud act ») et nous confère une entière neutralité. 

En choisissant Pronto! pour une messagerie nettoyée des spams électroniques, vous travaillez en toute sérénité. Demandez votre compte démo dès à présent !