Voici la méthode infaillible pour crypter vos emails !

Vous désirez avoir une solution sécurisée pour crypter vos emails, mais vous ignorez comment procéder ? Voilà un guide qui peut vous aider à comprendre les principales étapes à respecter afin de pouvoir chiffrer votre messagerie électronique et tous vos fichiers sensibles. En effet, il devient de plus en plus important de préserver la confidentialité de vos échanges sur Internet. Cependant, des étapes précises doivent être respectées et vous devez régler certains paramètres sur votre ordinateur. Voyons cela plus en détail !

Est-ce utile de crypter vos emails ?

Actuellement, chaque email que vous envoyez est copié plusieurs fois avant d’arriver à son destinataire : deux fois par le fournisseur d’accès de votre messagerie et deux fois par celui du destinataire. Ainsi, vos emails peuvent être lus plusieurs fois par des regards indiscrets avant d’atteindre leur destinataire. C’est la raison pour laquelle vous devez penser à sécuriser votre messagerie électronique avec un système de chiffrement automatisé ou réalisé à partir de clés de cryptage et de décryptage. Selon des statistiques récentes, seulement 48% des emails qui arrivent dans le serveur Gmail sont protégés par un cryptage automatique !

Comment obtenir vos clés de cryptage ?

En premier lieu, vous devez posséder un serveur de messagerie sur lequel vous recevez vos emails et autres documents. Ensuite, vous devez installer un logiciel sur lequel vous allez effectuer toutes vos opérations de cryptage. Certains logiciels de cryptage sont automatisés et gratuits alors que d’autres logiciels sont payants. Une fois installés sur votre ordinateur, ces logiciels vous fournissent les étapes à respecter pour crypter et décrypter vos messages électroniques.

Pour obtenir vos clés de cryptage, vous devez au préalable :

  • vous identifier, donner votre adresse de messagerie électronique et indiquer votre mot de passe sur votre logiciel ;
  • sélectionner un assistant de configuration et choisir l’option créer une paire de clés pour crypter et signer mes emails ;
  • valider votre choix ;
  • choisir un mot de passe (ou une phrase secrète) d’au moins huit caractères avec des chiffres, des symboles et des lettres majuscules et minuscules ;
  • mémoriser votre mot de passe et le rattacher sur votre compte de messagerie avec vos clés de cryptage, puis validez votre choix ;
  • générer ensuite votre paire de clés cryptographiques avec une première clé secrète qui sert à crypter vos emails et qui doit rester privée. La seconde clé est une clé publique que vous allez distribuer à vos interlocuteurs pour qu’ils puissent déchiffrer vos emails ;
  • rendre vos emails illisibles avec votre clé secrète et les signer afin de certifier avant de les envoyer ;
  • s’assurer que votre destinataire utilise bien sa clé publique pour déchiffrer vos messages électroniques. Dans le cas d’une réponse à l’un de vos emails cryptés, votre destinataire doit utiliser sa clé publique pour crypter ses emails à son tour. Puis c’est à vous de les déchiffrer ensuite avec votre clé privée. 

Lorsque vos clés de cryptage sont créées, vous recevez un certificat de révocation. Ce dernier peut vous servir à invalider vos clés de cryptage si vous ne vous en servez plus à un moment ou à un autre (expiration, changement de compte de messagerie, etc.). Il est utile de savoir que les clés de cryptage ont une durée de vie de 5 ans. 

Comment transmettre votre clé publique ?

Plusieurs moyens de transmission de votre clé publique existent, comme :

  • diffuser votre clé publique en l’attachant comme une pièce-jointe à vos emails cryptés ;
  • publier votre clé publique sur votre serveur de messagerie, puis aller dans l’onglet

Envoyer les clés publiques » et indiquer la liste des destinataires qui vont recevoir votre clé publique. Ainsi, votre clé publique va toujours rester accessible à votre audience. 

A tout moment, vous pouvez modifier votre choix si vous ne le juger ni fiable, ni efficace. 

Lors de l’envoi d’un email crypté, vous devez écrire votre mot de passe (ou votre phrase secrète) afin de pouvoir utiliser votre clé de cryptage. De cette façon, vous êtes assuré de bien crypter vos emails et de rendre toutes vos informations confidentielles. 

Par conséquent, chiffrer le contenu de vos messages permet de garantir l’intégrité de votre messagerie cryptée (corps de vos emails et pièces-jointes).

Comment crypter vos emails de manière plus performante ?

La mise en oeuvre du cryptage de vos emails peut s’avérer complexe. Surtout que des marges d’erreurs sont possibles, car les paramètres sont variables d’un ordinateur à l’autre !

De plus, vous devez suivre de nombreuses étapes d’identification et de signature avant de crypter vos emails et de les envoyer. Cela peut devenir décourageant à long terme.

C’est pourquoi nous vous proposons d’utiliser notre messagerie cryptée et entièrement sécurisée dans le Cloud privé. En effet, notre système est complet et permet de crypter vos emails facilement et rapidement. Ainsi, tous vos courriers électroniques sont chiffrés et protégés de façon automatique. Notre système de cryptage assure la confidentialité de toutes vos données sensibles.

En tant que responsable de la sécurité de votre entreprise, vous êtes sensible à la protection et à l’intégrité de vos communications échangées par emails. En effet, vous êtes considéré comme responsable en cas d’espionnage de vos dossiers sensibles et de piratage de vos informations confidentielles (fichiers de vos clients, brevets, codes de cartes bancaires, etc.).

Mieux vaut utiliser une technique de cryptage vraiment fiable et qui a déjà fait ses preuves. 

De nombreux clients des entreprises règlementées (banques, assurances, éducation, santé, etc.) nous font déjà confiance. Pourquoi pas vous ? Contactez-nous !

Critical care announcement

CommuniGate Systems has implemented new measures to insure all of our customers have access to support around the clock. No matter what level of services level agreement in place, our response time will be elevated for all systems administrators of the CommuniGate Pro Unified Communications platform. We have also activated critical support procedure for supporting our government clients involved in mission critical national notification and communications systems.

We understand the importance of the communications that our platform is entrusted to provide. Our mission is always to provide security and business continuity no matter what. To provide peace of mind to those whom manage mission critical communications during the COVID-19 crisis we have added resources to ensure our continued reputation as a highly reliable platform for the Regulated Industries.

Le pire sur les piratages informatiques des gouvernements !

Internet se veut un espace de liberté, mais cette liberté ne peut pas être totale. En effet, les piratages informatiques sont de plus en plus nombreux et menacent la sécurité des gouvernements. Ces cyber-attaques provoquent des dégâts considérables et nuisent à la sécurité des sites Web gouvernementaux, des sites militaires, des pouvoirs publics et des utilisateurs d’Internet. C’est pourquoi la lutte contre la cybercriminalité passe par la mise en oeuvre d’outils numériques pour la protection des institutions sur chaque territoire. Pour en savoir plus à ce sujet, lisez ce qui suit !

Quels sont les enjeux des piratages informatiques ?

Actuellement, les piratages informatiques sont en augmentation constante. Ils peuvent même paralyser le fonctionnement des gouvernements en matière d’échange de données sécurisées sur le Web. C’est la raison pour laquelle l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) a pour mission de détecter les tentatives de piratages informatiques et de faire face aux cyber-attaques des gouvernements ennemis.

Les enjeux des cyber-attaques sont d’ordre :

  • économique en freinant la productivité d’un pays ;
  • financier en exigeant une rançon ou en piratant des informations confidentielles ;
  • militaire en menaçant la sécurité intérieure d’un pays (terrorisme, etc.) ;
  • scientifique, médical et industriel en captant une technologie, un savoir-faire ou en copiant un brevet.

Toutes ces cyber-attaques sont incessantes et déstabilisent le fonctionnement d’un gouvernement en l’empêchant d’exercer sa souveraineté.

Quelques exemples de piratages informatiques

Pour donner un exemple concret dans le domaine médical, Internet est devenue une plateforme pour le trafic de faux médicaments sur le territoire français et à l’international. 

Ainsi, ce commerce illicite de faux médicaments menace la santé des consommateurs et permet aux pirates de copier les brevets des laboratoires pharmaceutiques afin de produire de fausses substances. 

Bien sûr, ce piratage informatique met à mal la protection des données dans le domaine de la santé publique et de la propriété intellectuelle. 

En 2017, l’opération PANGEA a permis l’arrestation de 393 hackers basés dans 193 pays et la saisie de 12,2 millions de faux médicaments. Cela a occasionné la fermeture d’environ 5000 sites Internet qui écoulaient des faux médicaments à travers le monde.

Dans un autre domaine plus souterrain, le « darknet » permet d’écouler illégalement des stupéfiants, de la fausse monnaie et des armes dangereuses. Ainsi, les pirates informatiques délivrent des faux-papiers à des individus qui sont potentiellement dangereux ou recherchés. 

En effet, le « darknet » autorise toutes les formes de communications anonymisées et surtout la mise à disposition de services et de produits criminels sur des plates-formes anonymes. Cela nuit à la sécurité intérieure des gouvernements et facilite l’organisation d’attentats terroristes. Sur la seule année 2017, l’ANSSI a signalé environ 2500 incidents affectant la sécurité numérique et attaques à des fins de sabotage informatique.

Les nouvelles atteintes à la démocratie 

D’autres formes de piratages informatiques se développent et tentent d’influencer les processus démocratiques. Ces cyber-attaques consistent à perturber le cours des élections dans un pays en diffusent de fausses rumeurs sur la toile, en compromettent des candidats, etc. L’objectif est d’atteindre les électeurs et d’orienter leur façon de voter. Ces piratages informatiques affaiblissent les gouvernements et nuisent à l’exercice normal de la démocratie.

En résumé, l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) observe une hausse constante des piratages informatiques et des attaques par rançongiciels et autres logiciels malveillants. Pour lutter contre ces risques croissants, les gouvernements doivent protéger leurs réseaux d’informations et sécuriser leurs messageries.

En ce qui concerne les gouvernements étrangers, un autre exemple illustre bien les piratages informatiques.

En 2020, les hackers viennent de pirater un site du gouvernement américain : le Federal Depository Library Program. Le gouvernement iranien est suspecté d’être le commanditaire de ce piratage informatique. Sur une photo truquée, on découvre le visage ensanglanté du président américain Donald Trump accompagné de messages pro-iraniens et pro-palestiniens.

Cette cyber-attaque fait suite à l’exécution récente du général Qasem Soleimani lors d’un raid américain. En représailles, l’Iran a menacé les États-Unis en annonçant un déferlement de cyber-attaques sur le Web. Cet épisode récent démontre la nécessité de protéger les gouvernements en matière de sécurité intérieure.

Comment mieux lutter contre les cyber-attaques ?

La détection des piratages informatiques reste la priorité la plus élevée pour limiter les attaques contre la démocratie. En effet, les gouvernements doivent se préparer à subir des cyber-attaques de plus en plus agressives avec des tentatives de chantage, des détournements de données et des fraudes diverses.

C’est pourquoi il est nécessaire de limiter au maximum le degré d’exposition des gouvernements face aux cyber-attaques en :

  • offrant des contenus sécurisés et en protégeant les données avec l’utilisation d’une messagerie cryptée ;
  • en utilisant des plateformes de communication sur le Cloud privé pour offrir le niveau de sécurité le plus élevé aux pouvoirs publics;
  • en protégeant efficacement les conversations confidentielles et en codant l’échange d’informations gouvernementales sensibles.

Afin de vous offrir un partage sécurisé de vos fichiers, notre entreprise vous propose une messagerie sécurisée sur le Cloud Privé. Nous sommes implantés sur le territoire français et respectons la législation française (RGPD). Grâce à notre application de messagerie entièrement cryptée, vous allez pouvoir partager en toute sécurité vos documents confidentiels et vos informations sensibles sur Internet. Contactez-nous ! 

La cybersécurité devient un enjeu national !

Face aux risques accrus des pratiques terroristes dans le cyberespace, tous les gouvernements doivent se protéger. En effet, la cybersécurité est devenue un enjeu national de taille pour éviter la propagation des fake news, l’espionnage et le sabotage informatique. Toutes ces cyberattaques représentent un risque géopolitique et économique. De plus, les attaquants sont difficilement identifiables et mettent en péril les réseaux d’information et de communication utilisés sur l’ensemble d’un territoire par les citoyens, les institutions sensibles, les entreprises et les administrations. Entrons dès à présent dans le vif du sujet !

Quels sont les principaux problèmes rencontrés ?

Actuellement, les gouvernements sont particulièrement visés par les cyberattaques motivés pour des motifs géopolitiques et économiques. Les principaux risques de cyberattaque sont :

  • Les tentatives de piratage des données et d’espionnage auprès des employés de l’État ;
  • Les intrusions dans les systèmes informatique à l’aide de programmes malveillants (chevaux de Troie, les attaques de phishing, cryptovirus et ransomwares) ;
  • Le cyberactivisme, le cyberterrorisme et les attaques qui visent à rendre un serveur, un service ou une infrastructure indisponible à tout utilisateur ;
  • Une panne géante provoquée au sein des systèmes informatiques du gouvernement qui paralyserait toute une société.

Ces cyberattaques se développent en raison :

  • d’une trop faible formation aux enjeux de cybersécurité pour les personnels des administrations ;
  • à l’insuffisance de sécurité dans les partages d’information entre les organismes gouvernementaux ;
  • à une détection insuffisance des menaces sur le territoire national et à un manque de coopération entre les différents pays ;
  • à un manque de sensibilisation du grand public face au piratage informatique ;
  • à un manque de soutien des autorités judiciaires en matière de lutte contre la cybercriminalité.

Pour faire de la cybersécurité un véritable enjeu politique dans un gouvernement, il faut adopter une véritable stratégie de surveillance contre les menaces de piratage et une meilleure sécurisation des données informatiques.

Quel est le dispositif de cybersécurité mis en place ?

Depuis plusieurs années déjà, la France a adopté une stratégie nationale pour la sécurité du numérique. Elle répond à la nécessité de prévenir les cyberattaques avec plusieurs axes de réflexion. 

En effet, la souveraineté nationale doit être protégée contre les risques de cyberterrorisme. 

Les trois domaines gouvernementaux à protéger sont les institutions, l’économie et la sécurité.

En matière de cybersécurité, le gouvernement français s’est doté d’une Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI). Elle doit gérer tous les enjeux liés à la protection des données informatiques. Ainsi, cette agence lutte contre les toutes les formes de cybercriminalité avec la participation active de la police nationale, de la gendarmerie nationale et de l’armée.

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter ?

Pour profiter de manière sécurisée des données échangées dans le cyberespace, il convient de renforcer le comportement responsable du gouvernement dans un contexte de cyberdéfense.

Ce comportement consiste à renforcer la coopération entre les institutions et la formation de tous les citoyens face aux risques de cybermalveillance. Il permet également de mieux anticiper les risques de piratage informatique et d’accompagner toutes les victimes de cyberattaques.

Cette aide doit s’étendre auprès de tous les acteurs économiques sur le territoire national et auprès des partenaires étrangers.

Ce que notre entreprise peut vous apporter

Communigate est une société fondée aux Etats-Unis et implantée sur le territoire français. Nous respectons la législation française (RGPD) en matière de cybersécurité des données. C’est la raison pour laquelle nous ne sommes pas soumis à la législation américaine qui permet d’espionner les données informatiques sans aucune autorisation dans le cadre d’enquêtes liées au terrorisme (lois du « patriot act » et « cloud act »). 

Ces deux lois américaines autorisent les autorités américaines à réclamer les données personnelles des internautes à l’intérieur comme à l’extérieur des Etats-Unis. En appliquant le droit européen (RGPD), notre entreprise garantit la cybersécurité de vos données sur Internet.

Nous proposons une messagerie entièrement cryptée et sécurisée dans le Cloud privé afin d’assurer la sécurité numérique de votre entreprise. Nous avons mis en place une solution efficace pour améliorer la cybersécurité de votre entreprise et protéger toutes vos données et celles de vos clients et de vos collaborateurs. 

Qui sont nos clients ?

Nos principaux clients sont des entreprises qui hébergent des données sensibles, comme les banques, les compagnies aériennes, de transport, les assurances, les institutions publiques (éducation, santé, gouvernement, militaire…) etc. Elles ne peuvent donc pas utiliser des messageries dans le Cloud public (Gmail, Outlook, Whatsapp, etc..) qui ne sont pas assez sécurisées. Toutes ces industries règlementées nous font déjà confiance. Pourquoi pas vous ?

En tant que garant de la sécurité de votre entreprise ou de votre institution, vous ne pouvez pas prendre le risque de laisser pirater les données de votre clientèle ou celles de vos fichiers les plus sensibles. Cela peut occasionner des dommages financiers importants et nuire considérablement à votre image et à votre e-réputation. D’autant plus que vous serez tenu comme principal responsable en cas de piratage informatique ! 

En matière de cybersécurité, mieux vaut anticiper les risques et vous faire épauler par des spécialistes. Contactez-nous !